2014-2015

Conseil communal du 14 décembre 2015

OBJET : Radicalisme à Woluwe-Saint-Lambert – Etat de la question. 

Les évènements récents ont mis en lumière le phénomène de radicalisme touchant certains jeunes bruxellois.
Le bourgmestre a-t-il connaissance du nom des personnes suspectées de radicalisme qui seraient domiciliées ou établies sur le territoire de la commune, de la nature de leur profil et des indications qui lui sont données et les indications qui seraient communiquées par les autorités fédérales ?

Sans évoquer de cas plus particulier, le bourgmestre peut-il préciser les mesures qui sont prises au niveau local ou au niveau zonal (police) pour surveiller ces personnes ou prévenir certains types de comportement susceptibles de menacer la sécurité ? Enfin, de manière plus générale, quels sont les dispositifs mis en place par la commune pour prévenir la diffusion du radicalisme islamique parmi les populations plus fragilisées ou réceptives à ce message, sans pour autant porter atteinte aux libertés fondamentales et à la liberté de conviction.

OBJET : Niveau de la menace – Mesures de sécurité prises par le bourgmestre et/ou le collège.

A la suite des décisions prises par le Conseil national de sécurité après évaluation du niveau de la menace par l’OCAM, je remercie le collège et le bourgmestre de préciser les mesures prises afin de sécuriser le territoire de la commune et de protéger les populations.
De manière plus précise, le bourgmestre ou le collège disposent-ils d’information concernant un risque particulier sur le territoire de Woluwe-Saint-Lambert ?

Le bourgmestre a-t-il connaissance du nom des personnes suspectées de radicalisme qui seraient domiciliées ou établies sur le territoire de la commune, de la nature de leur profil et des indications qui lui sont données et les indications qui seraient communiquées par les autorités fédérales ? Sans évoquer de cas plus particulier, le bourgmestre peut-il préciser les mesures qui sont prises au niveau local ou au niveau zonal (police) pour surveiller ces personnes ou prévenir certains types de comportement susceptible de menacer la sécurité ? Enfin, de manière plus générale, quels sont les dispositifs mis en place par la commune pour prévenir la diffusion du radicalisme islamique parmi les populations plus fragilisées ou réceptives à ce message, sans pour autant porter atteinte aux libertés fondamentales et à la liberté de conviction.

 

Conseil communal du 10 novembre 2015

OBJET : Mise en œuvre du chantier ELIA

Le chantier de pose d’un câble à haute tension par la société ELIA dans plusieurs communes bruxelloises entraîne, chez de nombreux habitants, des interrogations. Ceux-ci s’interrogent sur les impacts pour la santé notamment, mais également sur la mise en œuvre de ce chantier.

Je voudrais connaître la position de la commune sur les questions suivantes :

  • Quel est le rôle de la commune dans ce type de dossier lors de travaux sur les voiries communales?
  • Il semble y avoir un vide juridique en région bruxelloise quant aux normes environnementales et de santé publiques à devoir respecter pour la pose de ce type de câble. Quelles sont les actions entreprises par la commune afin d’obtenir les garanties du respect des normes de santé prônées par les institutions internationales? La région, ainsi que les autres communes concernées, ont-elles été sensibilisées/impliquées dans ce dossier?
  • Eu égard au principe de précaution et de santé publique, la commune dispose-t-elle de la possibilité de contrôler si le chantier est exécuté conformément aux notes techniques fournies par le maître d’ouvrage ? Le cas échéant, quels sont les moyens dont elle dispose pour faire respecter l’autorisation chantier ?

 

Conseil communal du 21 septembre 2015

OBJET : Gestion du parc Georges Henri – Heures d’ouverture et de fermeture

A la suite du meurtre dont a été victime un jeune habitant de la commune, la Région bruxelloise a donné suite à la demande des autorités communales de placer des grilles afin de fermer éventuellement, à des heures à déterminer, le parc Georges Henri.

La Région a mis quelque temps à réaliser ce programme d’investissement, pour des raisons compréhensibles, notamment liées à la procédure de marché public. Néanmoins, la question se pose de savoir si ce projet est toujours d’actualité et pour quelle raison.

S’il est exact qu’un règlement régional impose des heures de fermeture des parcs régionaux (à vérifier sur le site de Bruxelles Environnement), on peut se demander pourquoi le service Bruxelles Environnement ne le fait pas respecter en ce qui concerne le parc Georges Henri et, si telle était son intention, les autorités communales sont-elles appelées à concourir la mise en œuvre d’un nouveau dispositif.

Indépendamment du fait terriblement dramatique qui s’y est produit, les services de police ont-ils été amenés à constater d’autres faits justifiant que des mesures de surveillance renforcées soient appliquées et si oui de quelle nature.

Le Collège peut-il dès lors me préciser ce qu’il en est de ce projet et de la manière dont les habitants en seront informés ?

 

Conseil communal du 29 juin 2015

OBJET : Remise en état de la passerelle de la promenade verte surplombant la Chaussée de Stockel.

Une nouvelle fois, le bourgmestre en sa qualité d’autorité de police administrative a dû ordonner la fermeture de la chaussée de Stockel sous la passerelle de la promenade verte à la chaussée de Stockel.

Une telle situation est particulièrement préjudiciable pour les habitants de tout un quartier qui subissent, depuis un an, des fermetures à répétition de cette chaussée.

On peut difficilement comprendre le délai mis par le service régional, gestionnaire du site, pour la remise en état des lieux.

Je souhaiterais dès lors savoir dans quel délai les travaux seront entrepris et quelles sont les garanties données par Bruxelles- Environnement quant à leur bonne finition ?

Quelles sont les mesures prises par Bruxelles Environnement et l’autorité communale pour mieux informer encore les habitants du quartier concerné quant aux conséquences de cette situation pénible ?

De manière plus générale, la commune a-t-elle fait valoir une créance auprès de Bruxelles-Environnement pour les frais engendrés pour les différentes interventions de sécurisation des lieux ?

 

OBJET : Opération « Rosaces » – Résultats  

Le Wolu-Info, en sa livraison de mai dernier, faisait état de ce que depuis 2011, « le service communal de la prévention et la zone de police Montgomery se mobilisent lors d’une action de sensibilisation des habitants à la prévention des cambriolages, en collaboration avec le SPF Intérieur ».

Une semaine de sensibilisation s’est déroulée du lundi 18 au vendredi 22 mai.

Je souhaiterais connaître les résultats de cette campagne, plus précisément :

  1. Quel était le périmètre du quartier visé par cette opération ?
  2. Quelles modalités pratiques d’information ont été arrêtées en vue d’annoncer cette opération auprès des habitants concernés ?
  3. Nombre de membres du personnel communal et/ou de la zone de police associés à cette opération  et volume d’heures de travail que cela représente ?
  4. Résultats quant aux constats de sécurisation des bâtiments visités ?
  5. Y a-t-il déjà eu un certain nombre de demandes introduites à la suite de cette opération pour l’obtention de la prime communale pour la sécurisation des bâtiments (dans le périmètre concerné) ?
  6. A quelle fréquence cette opération sera-t-elle renouvelée ? d’autres quartiers de la commune seront-ils visés par une nouvelle opération de ce type ?

 

Conseil communal du 28 avril 2015

OBJET : Apéros sur la Place Saint-Lambert – Refus d’autorisation

Monsieur le Bourgmestre,

J’apprends par la presse que vous n’avez pas délivré d’autorisation pour l’organisation des apéros sur la Place Saint-Lambert.

Pouvez-vous m’indiquer les raisons exactes de ce refus ?

D’autres solutions n’étaient-elles pas envisageables pour préserver la tranquillité des riverains ?

 

Conseil communal du 16 mars 2015

OBJET : Travaux av. E. Vandervelde / bd. de la Woluwe – Nuisances

Un important chantier est actuellement en cours dans l’avenue Emile Vandervelde jusqu’au carrefour avec le Boulevard de la Woluwe.

Il me revient de la part de plusieurs habitants que ces travaux se déroulent notamment de nuit, engendrant d’importantes nuisances sonores pour les riverains. Par ailleurs, il me revient également que l’avenue Emile Vandervelde a été temporairement fermée à la circulation pendant l’heure de pointe dans le courant de la première semaine du mois de mars créant d’importantes files de véhicules.
Vous conviendrez avec moi que cette manière de réaliser un chantier pose plusieurs questions :
– Qui est le gestionnaire de ce chantier ?
– La commune a-t-elle donnée son accord pour ce chantier ?
– Ce chantier peut-il se dérouler de nuit ? Une dérogation a-t-elle été donnée par la commune ?
– Qu’en est-il des manquements éventuellement constatés par les services communaux et de police en contravention avec l’ordonnance relative à la coordination des chantiers en voirie ?

 

Conseil communal du 3 février 2015

OBJET : Délinquance et trafic de drogue sur le campus de l’UCL

Monsieur le bourgmestre,

Depuis quelques jours, plusieurs médias font état d’un climat d’insécurité qui régnerait sur le campus de l’UCL, en particulier sur la place Carnoy.
En effet, les commerçants et les étudiant y séjournant décrivent ce même sentiment d’insécurité dû à la présence de dealeurs qui séviraient autour de la place Carnoy.

– Vous annonciez un renforcement des patrouilles policières, pouvez-vous m’en préciser le nombre ?
– Des arrestations dans le cadre du trafic de drogue ont-elles eu lieu ? Sont-elles en augmentation en 2014 par rapport aux autres années ?
– Enfin, vous annonciez la mise en place de caméras de surveillance sur le site de l’UCL, pouvez-me préciser les modalités de la rétrocession ?

 

Conseil communal du 26 janvier 2015

OBJET : Etat d’avancement des projets de rénovation du patrimoine architectural classé – Promesse de subsides de la Région bruxelloise

Tant par l’adoption des crédits budgétaires que par des délibérations se rapportant au lancement de procédures de marchés publics, le conseil communal a suivi l’état d’avancement de projets importants de rénovation du patrimoine architectural classé.

Si, à ce jour, la rénovation de l’hôtel communal, dans sa partie extérieure, permet d’en apprécier à nouveau toutes les qualités architecturales, il n’en demeure pas moins que le bâtiment mérite une rénovation plus complète, notamment dans ces espaces intérieurs.

De même, le château Malou, bâtiment emblématique du patrimoine communal, est en attente depuis longtemps de sa rénovation bien indispensable. D’autres projets concernent le moulin à vent, le musée communal et le Castel de Linthout, tout bâtiment classé ou situé en site classé.

Eu égard à l’importance de ce patrimoine, je remercie le collège de me préciser :

a) Bâtiment par bâtiment et lieu par lieu classés, quel est l’état d’avancement des procédures administratives en vue de la rénovation ;

b) Par projet, quel était le budget initialement prévu, quel est le budget adapté à la suite des avis de la commission royale des monuments et des sites ?

c) Quelle est la programmation des travaux pour mener à bien les projets ainsi rappelés ?

 

OBJET : Bornes d’alimentation de véhicules électriques sur la voirie publique.

Différentes initiatives sont annoncées dans les communes bruxelloises ou dans celles des deux autres régions en vue de favoriser ce choix de mode de transport.
Alors qu’il fait l’objet d’appréciations diverses quant à son réel intérêt, pourriez-vous me préciser si le collège des bourgmestre et échevins a arrêté une position concernant le placement de bornes d’alimentation de véhicules électriques sur la voirie publique ou s’il envisage d’autres mesures.

De manière plus générale, le collège des bourgmestre et échevins estime-t-il d’encourager l’acquisition de ce type de véhicule pour le charroi communal et, dans l’affirmative, à quelles conditions et pour quel type de véhicule.

 

Conseil communal du 15 décembre 2014

OBJET : explosion des home-invasions

Sur la base d’un récent article publié par la Dernière Heure (édition du 14 novembre 2014), il ressort que pour les 6 premiers mois de cette année 2014, il a déjà été dénombré par moins de 226 home-invasions principalement au sud du pays.

Je souhaiterais savoir si ce phénomène a connu un développement particulier sur le territoire de notre commune au cours de ces derniers mois et quelles sont les mesures mises en place par les autorités de police et le bourgmestre pour prévenir ce type de phénomène.

En raison du fait que ce sont particulièrement des personnes âgées qui en sont victimes, une campagne d’information à l’attention des intéressés ne devrait-elle pas être menée ?

D’autres initiatives sont-elles prises par le service communal des seniors pour les mettre en garde quant aux conséquences particulièrement traumatisantes de ce type d’agression ?

 

Conseil communal du 15 décembre 2014

OBJET: mise en œuvre des plans d’action voiture partagée

L’arrêté du gouvernement de la Région bruxelloise fixant les modalités d’utilisation des places de stationnement réservées en voirie aux opérateurs de véhicules à moteur partagés du 21 mars 2013 impose aux communes l’élaboration d’un plan de répartition des zones de stationnement affectées à ce mode de transport.

Je remercie le collège de me préciser où en est l’élaboration de ce plan et de m’informer des suites qui y ont été réservées par l’agence régionale de stationnement et l’administration régionale de Bruxelles-mobilité.

 

Conseil communal du 17 novembre 2014

OBJET : Collaboration de la commune au Plan Hivernal 

Le plan Hiver sera mis en œuvre dans le courant du mois de novembre, en Région bruxelloise.

Le plan bruxellois pour le dispositif hivernal prévoit 1250 places pour accueillir les sans- abris, sans faire de distinction avec les personnes sans-papier.

Cette année, les autorités bruxelloises se sont montrées prévoyantes en augmentant la capacité d’accueil de 30 %, ce qui devrait en principe suffire à satisfaire les demandes d’hébergement. En principe, puisque sur les 1250 places annoncées 400 places restent tributaires d’un financement fédéral à hauteur de 1,2 millions.

Dès lors, dans quelle mesure la commune dans son ensemble, que ce soit le CPAS, les services communaux et la section locale de la Croix Rouge, collabore au dispositif hivernal ?

– Comme en 2012, le CPAS de Woluwe-Saint-Lambert met-il encore à disposition des appartements ?
– Est-ce que les services communaux assurent encore un accueil pour les douches dans un bâtiment communal ?
– Des mesures supplémentaires sont-elles prévues, cette année ?
– Enfin, une réunion de coordination a-t-elle déjà eu lieu et disposez-vous d’informations sur le financement du fédéral ? La Région obtiendra-t-elle le financement qui lui est dû ou devra-t-elle, comme cela a été évoqué, le partager avec une grande ville flamande?

OBJET : Sécurité dans le quartier Andromède – Suivi

Monsieur le Bourgmestre,

En mai dernier, plusieurs incidents nocturnes, mettant aux prises des policiers avec des groupes de jeunes, émaillaient le quartier Andromède. Vous nous aviez précisé, à ce titre, que ces troubles étaient le fait de jeunes extérieurs à la commune qui se livraient à un trafic de drogue à Andromède.

Ces affrontements avaient particulièrement affecté la tranquillité du quartier et avaient contribué à forger un sentiment d’insécurité chez ses habitants.

En conséquence, cinq mois après ces incidents, pouvez-vous nous dresser un état de la situation du quartier Andromède, en termes de sécurité ?

Plus particulièrement ;

– Pouvez m’indiquer les mesures qui ont été prises pour rétablir la tranquillité du quartier ? Et quels en ont été les résultats ?
– Depuis ces incidents, le quartier fait-il l’objet d’une surveillance renforcée ?
– Les services de police ont-ils, encore, constaté des infractions du même type ? Ces constatations ont-elles débouché sur des arrestations ?

Conseil communal du 20 octobre 2014

OBJET : Réalisations et résultats de la Maison de l’énergie Mongtomery

Monsieur l’Echevin,

Depuis 2013, le projet « Maison de l’énergie » s’est déployé en Région bruxelloise, grâce à la mise en place de 6 maisons réparties sur tout son territoire.

Rappelons que le rôle de la maison de l’énergie est d’offrir aux particuliers des conseils gratuits d’experts pour réduire leur facture d’énergie. A ce titre, les Maisons de l’énergie accomplissent trois types de prestations au bénéfice des particuliers ; tout d’abord des visites à domicile gratuites de spécialistes et l’établissement d’un diagnostic énergétique du logement, ensuite la réalisation de trois petites interventions à titre gratuit et enfin, un accompagnement technique et administratif lors de travaux de rénovation.

Le 3 octobre dernier, la Maison de l’énergie Montgomery, active dans les communes d’Etterbeek, Woluwe-St-Pierre et dans notre commune présentait ses réalisations et annonçait avoir réalisé 185 visites sur les 66 000 ménages que comptent les trois communes.

Dès lors, sur ces 185 visites, pouvez-vous m’indiquer;

– Combien ont été réalisées à Woluwe-Saint-Lambert ?
– Et quel est le nombre de visites ayant débouché d’une part sur des petites interventions et d’autre part sur des travaux plus importants de rénovation?

Enfin, pouvez-vous m’indiquer les moyens qui ont été mis en œuvre pour faire connaître la Maison de l’Energie dans notre commune et éventuellement quelles seraient les pistes pour améliorer davantage sa visibilité ?

Conseil communal du septembre 2014

OBJET : Urgence humanitaire en Irak- Appel à la solidarité envers les communautés chrétiennes et yézidis – Proposition – Interpellation.

Depuis la fin du mois de juin, le renforcement de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et les assauts de leur branche armée ont provoqué le déplacement de plus d’un million de personnes, confrontant la région du Kurdistan à un afflux ininterrompu de réfugiés. Ceux-ci principalement issus des communautés chrétiennes et yézidis, fuient les combats et les persécutions dont ils font l’objet. Réduites à choisir entre l’exode ou la mort, ces communautés sont vouées à disparaître de cette région du monde. Celles-ci font pourtant partie de la civilisation mésopotamienne et ont œuvré à la construction de l’Irak. Dès lors, bien plus que des persécutions fondées sur la différence religieuse, il s’agit de l’éradication d’une civilisation.

L’urgence humanitaire s’intensifie pour ces populations. Il s’agit, d’une part, d’apporter une aide médicale d’urgence pour soigner les milliers de blessés victimes des combats. D’autre part, il faut intensifier l’aide de première urgence apportée aux déplacés hébergés provisoirement dans des camps où la situation sanitaire est catastrophique.

Dès lors, compte tenu de la gravité de la situation, le collège serait-il prêt, dans le cadre de la solidarité internationale, à apporter une aide financière en faveur des ces communautés persécutées ?

Dans l’affirmative, quelles pourraient être les formes et modalités de cette intervention financière

 

Conseil communal du 23 juin 2014

Objet : Conséquences de l’adaptation du virage à gauche effectué par certains avions au départ de l’aéroport Bruxelles-National pour les Woluwéens

Depuis le 29 mai dernier, les procédures de décollage à partir de l’aéroport de Bruxelles-National ont été modifiées par une décision de Belgocontrol. Désormais, les avions suivent au décollage un parcours décalé d’un km à un kilomètre et demi vers l’est dans le virage qu’ils prennent à gauche pour rejoindre la balise de Watermael-Boiforst. Le virage à gauche a donc été resserré. Outre le fait que cette modification de trajectoire ait été décidée dans l’opacité la plus totale et sans aucune concertation, celle entraîne également un survol accru du territoire de notre commune. Comme le démontre le sonomètre installé avenue de Roodebeek à Schaerbeek (sonomètre le plus représentatif), les Woluwéens endurent encore davantage de nuisances sonores depuis cette modification.

Le 12 juin dernier, une réunion de concertation réunissant les quatre bourgmestres des communes du sud-est de Bruxelles s’est tenue afin de présenter une position commune par rapport aux nuisances générées par le trafic aérien et en particulier celles générées par les derniers changements adoptés par Belgocontrol. A ce titre,

–     Pouvez-vous me préciser les actions qui pourraient être mises en œuvre par les communes dans l’avenir ?

–      Plus précisément, jugez-vous opportun de vous joindre à l’action en cessation environnementale initiée par la Région bruxelloise ?

–      Enfin, comptez-vous encourager l’IGBE à placer un sonomètre entre celui situé avenue de Roodebeek à Schaerbeek et celui situé avenue de l’Idéal à Woluwe-Saint-Lambert de manière à mieux évaluer et quantifier les nuisances subies par les riverains de l’axe Cinquantenaire-Etang Mellaerts ?

 

OBJET: Incidents dans le quartier Andromède

Dans son édition du 6 juin 2014, La Capitale relatait plusieurs affrontements nocturnes entre des groupes de jeunes et des policiers de Woluwe-Saint-Lambert, dans le quartier Andromède. Ceux-ci se seraient déroulés les deux dernières semaines du mois de mai et traduirait une dégradation notable de la situation du quartier. Les habitants en sont les premières victimes puisqu’elles subissent à la fois le tapage nocturne de ces bandes et voient leur sécurité menacée. Il est également question de la protection des policiers dont l’intégrité physique est menacée durant leurs interventions.

En conséquence,

– Pouvez-vous me confirmer les faits relatés dans cet article de presse ?
– Disposez-vous d’informations relatives à l’identification de ces bandes de jeunes, s’agit-il de jeunes d’autres communes comme le suggère l’article ?
– Enfin, quels sont les moyens mis en œuvre pour rétablir la tranquillité du quartier, des moyens financiers supplémentaires seront-ils déboursés par la zone de police Montgomery pour renforcer la présence policière ?

Conseil communal du 17 mars 2014

OBJET : Panne d’éclairage public

Le 17 février dernier, plusieurs voiries régionales, situées sur le territoire communal étaient privées d’éclairage public en raison d’une panne.
Il s’agit des avenues de Broqueville, Paul Hymans, Jacques Brel et du cours Paul-Henri Spaak. Le site internet de la commune, annonçait que le problème avait été signalé plusieurs fois à la Région Bruxelloise et que celle-ci s’attelait à le résoudre dans les meilleurs délais. Ce n’est pas la première fois que des pannes d’éclairage public sont constatés sur ces voiries.

Dès lors, quelle suite les services régionaux ont-ils donné à ce problème technique ?
Connait-on les causes de cette panne ? Et enfin la Région compte-t-elle prendre des mesures pour éviter que la situation se reproduise à nouveau ?